Microenvironnement des niches tumorales

Caractériser les cellules souches cancéreuses (CSC) et leur microenvironnement et mettre au point des traitements ciblés afin de réduire les risques de récidive

www.cancer-niches-cgo.fr

 

Les cellules souches cancéreuses (CSC), initialement identifiées dans les leucémies puis décrites dans de très nombreux types de cancers sont peu fréquentes, hautement tumorigéniques, et présentent des caractéristiques communes avec les cellules souches normales, telles que l'auto-renouvellement et la capacité de donner naissance - en division asymétrique - à des cellules engagées dans la différenciation. Etroitement enchâssées dans le microenvironnement tumoral, elles interagissent fortement avec celui-ci.


Depuis des dizaines d’années, les stratégies thérapeutiques anticancéreuses ciblent principalement les cellules tumorales. Malgré une efficacité certaine, les rechutes après traitement sont fréquentes et il n’est plus à démontrer que la progression tumorale est un processus multi-génique et multi-étape qui dépend très largement d’influences diverses exercées par le microenvironnement tumoral. La fréquence de ces rechutes après traitement conventionnel conduit la communauté médicale et scientifique à considérer que le ciblage exclusif des cellules tumorales reste insuffisant.

En considérant la niche cancéreuse dans son ensemble, microenvironnement et CSC, le ciblage des CSC permettra de limiter la croissance tumorale et surtout de prévenir les rechutes et la dissémination tumorale.


Les projets que concentre ce réseau sont d'isoler ces CSC à partir d'un certain nombre de tumeurs (hémopathies malignes et tumeurs solides), de les caractériser sur le plan fonctionnel et moléculaire, d'identifier des marqueurs et des voies anormales, et d’analyser leurs interactions avec le microenvironnement tumoral (cellules souches mésenchymateuses, système immunitaire, notamment) pour proposer de nouvelles approches ciblant spécifiquement les diverses cellules de la niche cancéreuse.

La synergie des équipes du CGO associée à la performance des différentes plates-formes permet d'espérer l’identification des voies anormales dans la niche cancéreuse et ainsi le développement de stratégies thérapeutiques originales.

 

Aller sur le site dédié au réseau Microenvironnement des niches tumorales du CGO

 

Carte des équipes du réseau

Les actualités du réseau

1er Symposium "Polluants de l'environnement et Cancer"

Organisé par le Cancéropôle Grand-Ouest, via le réseau « Microenvironnement des Niches Tumorales (MNT) » et avec la participation de l’IRSET (Rennes) et du LABERCA (Nantes)
Le 28 mars 2017 à l'EHESP, Rennes
En savoir plus